Intercom Bernay Terres de Normandie - La biodiversité - Intercom Bernay Terres de Normandie

La biodiversité

Le territoire de l’Intercom Bernay Terres de Normandie est caractérisé par une partie en espaces agricoles (environ 75%, supérieur à la moyenne départementale) avec 36 % des surfaces agricoles dédiées au fourrage, contribuant à la préservation d’un paysage bocager. Ce système de bocage est un véritable atout pour le territoire autant pour le patrimoine naturel que pour l’attrait touristique.

Le territoire est également marqué par les rivières le traversant : la Risle, la Charentonne et leurs affluents. Ces vallées sont des sites exceptionnels pour la préservation de la biodiversité.

Le territoire comporte des espaces protégés et/ou préservés :

  • Zones Natura 2000, (lien vers sous rubrique « Natura 2000 » – cf. ci-après)
  • ZNIEFF (zones naturelles d’intérêts écologique, faunistique et floristique) de type 1 et 2
  • 6 espaces naturels sensibles (ENS), gérés par le Département de l’Eure

La trame verte, bleue et noire

Face à l’érosion de la biodiversité, l’un des principaux enjeux est de permettre aux espèces animales et végétales de circuler, de s’alimenter, de se reproduire, de se reposer… En d’autres termes, d’assurer leur survie, et permettre aux écosystèmes de continuer à rendre des services à l’Homme.

Concrètement, il s’agit :

  • de freiner la dégradation et la disparition des milieux naturels, de plus en plus réduits et morcelés par l’activité humaine,
  • de relier entre eux les milieux naturels pour former un réseau écologique cohérent, à l’échelle du territoire national.

La Trame Verte et Bleue est un outil d’aménagement du territoire qui répond à ces deux impératifs, en complément des démarches de préservation des milieux naturels existantes.

Elle est constituée de l’ensemble des continuités écologiques. Les continuités écologiques correspondent à l’ensemble des « réservoirs de biodiversité » et des éléments, appelés corridors écologiques, qui permettent à une population d’espèces de circuler et d’accéder à ces réservoirs.

Ces continuités écologiques peuvent être terrestres et/ou aquatiques. Ainsi, les cours d’eau et canaux peuvent jouer le rôle de réservoirs de biodiversité et/ou de corridors écologiques.

De plus, la Trame Verte et Bleue s’intéresse tant à la biodiversité considérée comme « ordinaire » qu’aux espèces et milieux considérés comme remarquables.

L’identification et la préservation de la Trame Verte et Bleue (TVB) visent à favoriser un aménagement durable du territoire. Cette démarche de préservation de la nature doit donc être pensée en prenant en compte les différents usages de l’espace (activités économiques, loisirs, activités sportives…).

De par son projet TEPOS (territoire à énergie positive) qui prévoit notamment des actions en faveur de l’extinction nocturne de l’éclairage public, et avec la présence du site Natura 2000 « Les cavités de Beaumont le Roger » en faveur de la préservation des chauves-souris, l’Intercom souhaite intégrer la trame « noire ».

Cette trame prend en compte l’alternance jour/nuit de la TVB pour faire en sorte que ces réseaux écologiques ne soient pas défragmentés par la lumière artificielle la nuit.

L’élaboration de la trame verte, bleue et noire sera engagée courant 2020.

 

Des espèces remarquables de notre territoire

L’Agrion de Mercure

L’Agrion de Mercure, de l’ordre des odonates, est une espèce protégée au niveau national et inscrite à l’annexe 2 de la Directive Habitats (Natura 2000). Sa préservation passe par la mise en œuvre d’actions favorables au maintien de son habitat.
Cette espèce fréquente les eaux courantes de faible importance comme les ruisseaux, les ruisselets, les fossés voire même les suintements et les zones de sources. Les deux critères indispensables à sa présence sont un bon ensoleillement du milieu et une riche végétation aquatique. Généralement en milieu prairial, il est possible de trouver l’Agrion de Mercure au milieu de cultures, du moment que les eaux sont suffisamment claires et bien oxygénées.
Elle a été identifiée sur le site Natura 2000 « Risle Guiel Charentonne ».

L’écrevisse à pattes blanches

L’écrevisse à pattes blanches est également une espèce protégée au niveau national et inscrite à l’annexe 2 de la Directive Habitats (Natura 2000).
D’aspect général, l’Écrevisse à pattes blanches ressemble à un petit homard d’une taille adulte de 8 à 12 cm. Son corps est segmenté portant une paire d’appendices par segment. La tête et le thorax sont soudés, ce dernier porte trois paires de « pattes mâchoires » et cinq paires de « pattes marcheuses ».
Sa population est plus en difficulté avec la disparition de stations d’Ecrevisses à pattes blanches liée à des causes non identifiées de façon claire. Un travail est mené actuellement par l’Office Français de la Biodiversité via une nouvelle technique l’ADN environnemental pour localiser les stations d’écrevisses.

La loutre d’Europe

Historiquement présente en (ex-)Haute Normandie, cela faisait plus de 30 ans qu’elle avait disparue.
Le Groupe Mammologique Normand (GMN), soutenu financièrement par l’Agence de l’Eau Seine Normandie et la Région Normandie, et l’accompagnement des collectivités locales, prospecte les berges de la Risle et ses affluents à la recherche d’indices du retour de la loutre d’Europe.

C’est ainsi qu’en janvier 2020, 2 empreintes ont été repérées sur le Guiel, dont une sur le territoire de l’Intercom Bernay Terres de Normandie :
– Sud du lieu-dit « Réville », commune de La Trinité-de-Réville (27270),
– Sud du lieu-dit « Ternant », commune de Monnai (61470).

Les ruchers pédagogiques

Première ouvrière de la biodiversité, l’abeille est un excellent témoin de la santé de nos écosystèmes, un pollinisateur essentiel pour la flore, l’agriculture et une alimentation humaine diversifiée et de qualité. Cependant, victime de la dégradation de notre environnement, l’abeille est en danger.
En partenariat avec l’UNAF (Union Nationale de l’Apiculture Française) et avec un financement TEPCV (Territoire à Energie Positive pour la Croissante Verte) du Ministère de la transition écologique et solidaire, l’Intercom Bernay Terres de Normandie a installé, en 2019, 3 ruchers pédagogiques sur le territoire :
1. Au Foyer Résidence personnes âgées Serge DESSON à Beaumont le Roger (cf. photo ci-dessus)
2. Au CCRIL à la Trinité de Réville
3. Dans les jardins de la Herpinière à Plasnes

L’inauguration du rucher du CCRIL, ainsi que la signature de la charte du programme « Abeille, sentinelle de l’environnement® » a eu lieu le 22 mai 2019 pendant la Fête de la nature et du développement durable.

Ce projet s’inscrit dans le dispositif « L’abeille, sentinelle de l’environnement »
La 1ère récolte, en octobre 2019, a conduit à la production de 180 pots de 125g. Ils serviront de support de communication pour les animations menées en 2020 autour de la préservation de la biodiversité et du développement durable.

Natura 2000

Le site Natura 2000 FR2300150 « Risle, Guiel, Charentonne »

Il a été désigné le 12/12/2008 comme site d’intérêt communautaire au titre de la Directive Habitats, Faune, Flore de 1992, puis en tant que Zone Spéciale de Conservation (ZSC) par l’arrêté ministériel du 29/08/2012.
Ce site Natura 2000 est localisé sur les cours d’eau de la Risle, de la Charentonne, du Guiel et de leurs affluents et correspondent aux vallées alluviales de ces rivières. Il est totalement inclus sur le territoire du bassin versant Risle – Charentonne qui fait l’objet d’un Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE). Ces vallées, riches en zones humides, possèdent un patrimoine naturel remarquable unique pour le département de l’Eure.
Validé en 2009, le document d’objectifs (DOCOB) du site Natura 2000 « Risle, Guiel, Charentonne » a été élaboré sous le pilotage du Département de l’Eure, qui en assure l’animation depuis cette date.

Suite au désengagement annoncé par le Conseil Départemental de l’Eure afin de recentrer son action sur la politique des espaces naturels sensibles (ENS), l’Intercom Bernay Terres de Normandie a accepté de reprendre l’animation du site Natura 2000 « Risle, Guiel, Charentonne », à compter du 1er janvier 2020.

Les missions de la structure animatrice s’articulent autour des volets suivants :
1. Mise en œuvre du processus de contractualisation (gestion des habitats et des espèces)
2. Suivi des évaluations des incidences et veille à la cohérence des politiques publiques
3. Suivis scientifiques
4. Information, communication et sensibilisation
5. Gestion administrative, financière et animation de la gouvernance du site.

Le site Natura 2000 « Les cavités de Beaumont le Roger ».

Il s’agit d’un ensemble de cavités d’hibernation d’intérêt régional, où près de 200 chauves-souris sont dénombrées en hiver, avec 4 espèces d’intérêt communautaire.
Le site est constitué de trois carrières souterraines (carrière de l’église, carrière du bas du Prieuré et carrière du haut du Prieuré) creusées dans la craie cénomanienne. Elles ont sans doute été creusées lors de la construction du Prieuré de la Sainte Trinité situé à proximité et qui date du 11ème-13ème siècle.
Les principales entrées des carrières se situent au sein d’un coteau boisé, situé très proche du bourg de Beaumont le Roger.
Site important pour la Haute Normandie, pour le grand murin, le grand rhinolophe, le murin à oreilles échancrées et le murin de Bechstein. Des trois carrières, celle de l’église est la plus intéressante.

Frelon asiatique

Le frelon asiatique est une espèce envahissante, introduite en France accidentellement en 2004. Depuis, cette espèce s’est largement répandue sur le territoire métropolitain et s’est notamment installée dans le département de l’Eure. Depuis le 26 septembre 2012, le frelon asiatique est classé danger sanitaire de 2ème catégorie pour l’abeille domestique sur tout le territoire français et figure sur la liste des espèces exotiques envahissantes préoccupantes pour l’Union Européenne. C’est un prédateur pour les abeilles, avec des incidences tant sur la filière apicole et sur la sécurité des personnes, que sur la biodiversité.
Afin d’organiser et de coordonner la lutte, un plan de lutte collective a été mis en place dans le département de l’Eure et il a été créé un guichet unique pour recueillir les signalements de nids.

https://frelonasiatique27.fr

Cette plateforme apporte également toutes les informations nécessaires à la reconnaissance des nids et frelons.

Identification du frelon asiatique

Il est facile de différencier le frelon asiatique du frelon européen et des guêpes car son corps est relativement plus foncé et contrairement au frelon européen, l’extrémité de ses pattes est jaune.

 

Les espèces exotiques envahissantes

Une espèce exotique envahissante est une espèce exotique, dont l’introduction par l’homme, volontaire ou fortuite, sur un territoire menace les écosystèmes, les habitats naturels ou les espèces indigènes avec des conséquences écologiques, économiques et sanitaires négatives. Le danger de ces espèces est qu’elles accaparent une part trop importante des ressources dont les espèces indigènes ont besoin pour survivre, ou qu’elles se nourrissent directement des espèces indigènes. Les espèces exotiques envahissantes sont aujourd’hui considérées comme l’une des principales menaces pour la biodiversité. (Source : Ministère de la transition écologique et solidaire)
Une stratégie nationale relative aux espèces exotiques envahissantes a été réalisée en 2016: ici
Un guide a été publié en 2018, présentant les 49 espèces de faune et de flore particulièrement problématique, dont la détention est très contrôlée, voire interdite !

Sur notre territoire, on peut citer :

– Renouées asiatiques;
– Balsamine de l’Himalaya;
– Buddleia;
– Berce du Caucase;
– Crassule de Helms;
– Myriophylle du Brésil;

En 2019, trois interventions d’arrachage du myriophylle du Brésil ont été réalisées sur la mare de la Thibouvière à Saint Pierre de Cernières. Ces travaux ont été réalisés par la brigade du Conservatoire des Espaces Naturels Normandie Seine sur demande de l’Intercom Bernay Terres de Normandie afin de retirer cette plante envahissante. En effet le myriophylle du Brésil fait partie de la grande famille des plantes invasives qui peuvent par leurs capacités de prolifération envahir la totalité d’une mare au détriment de la flore locale.

 

Préserver

09/06/2020

Faucardement du cours d’eau Le Cosnier à BERNAY
Le faucardement des végétaux aquatiques du cours d’eau Le Cosnier (affluent de la Charentonne traversant la Ville de Bernay) a
LIRE

Préserver

05/06/2020

NOUVEAU : un tri + simple !
Depuis le 1er juin, trier est désormais (beaucoup) plus simple pour les habitants de notre territoire. Tous les emballages en
LIRE
Logo du Plan Climat Air Energie Territorial de l'Intercom Bernay Terres de Normandie

Préserver

14/05/2020

Projet Plan Climat Air Énergie Territorial : donnez votre avis jusqu’au 15 juin 2020 !
Face au défi climatique, l’Intercom Bernay Terres de Normandie a élaboré un Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) pour diminuer
LIRE

En renseignant votre adresse email, vous acceptez de recevoir les newsletters de l'Intercom de Bernay Terres de Normandie et avez pris connaissance de nos mentions légales. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment grâce au lien de désinscription contenus dans les emails.